AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ethique et psychanalyse

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
surmouate
Jisex and sun
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Localisation : compositeur de musique d'aquagym
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Jeu 17 Sep 2009, 1:21 am

Ce qui m'a fait pensée au Fort/DA c'est ce bel article de Yann Leroux : http://psychologik.blogspot.com/2009/09/l-la-console.html
Revenir en haut Aller en bas
CLZ
Rejeton de l'inconscient
Rejeton de l'inconscient
avatar

Masculin Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Jeu 17 Sep 2009, 9:09 am

On dirait qu'une réflexion s'esquisse sous la forme d'un triptyque : langue maternelle / pseudo-patronyme / liens et représentations symboliques.

Du côté de Winnicott cela m'évoque son livre "jeux et réalité" et cette citation ( de mémoire) : "...Et alors je sus que le ressac ( de l'océan) et un coit sans fin et le rivage le corps de la mère où apparait l'enfant..."

Du côté personnel et vu mon âge qui me permet de prétendre à "un monde d'hier" ( A lire celui de Stefan Zweig qui donne la couleur du contexte d'élaboration de son ami Freud), je me souviens de certains voyages ( Afrique) à la vingtaine qui s'effectuaient presque à pieds, le nez encore plongé dans " voyage à Tombouctou" de René Caillé....Où l'on croisait de jeunes occidentaux en recherche de rupture ( radicale ?)...
Les moyens de correspondances épistolaires étaient très contingentées par le temps, entre deux lettres les délais étaient souvent de deux mois...

Bon, aujourd'hui nous consommons de l'échange et de la communication, les espaces de "jeux" intercommunicationnels se font, il me semble, dans un contexte du ni-dehors, ni-dedans.
Je rejoins jcd dans l'idée qu'une certaine personnification à travers les patronymes est une tendance actuelle....

Merci pour vos liens et réflexions à tous deux....

( A jcd, CLZ en trigramme du patronyme, je n'aurais pas osé le tétragramme.... Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
CLZ
Rejeton de l'inconscient
Rejeton de l'inconscient
avatar

Masculin Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Jeu 17 Sep 2009, 8:24 pm

jcd a écrit:
de rien si t'as le temps de lire : sur la langue maternelle (sinon je balancerais mon résumé) : http://www.freud-lacan.com/articles/article.php?url_article=cmelman071292_2&p=y

J'ai lu...pouuuh c'est cossu !

Pour moi la langue maternelle est celle ( l'organe langue) qui fait prolongement et coupure ( paradoxalement) avec le cordon ombilical, ici je fais références à deux organes ( disons deux supports "biologiques" le cordon n'étant pas à proprement parler un organe) et qui ont effets de transmission : substrat nutritif d'un corps à l'autre et échos langagiers dans ce prolongement.
Evoqué dans ce document, le latin...Langue "morte" et qui pourtant continue à nourrir dans l'étymologie la langue "vivante", de la même façon la langue maternelle dans cette occurrence métaphorique.
Revenir en haut Aller en bas
surmouate
Jisex and sun
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Localisation : compositeur de musique d'aquagym
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Jeu 17 Sep 2009, 8:48 pm

pour le coup le texte donné et une retranscription d'un groupe de travail de L'ALI. surtout que depuis Melman envisage la question autrement.

Citation :
Pour moi la langue maternelle est celle ( l'organe langue) qui fait prolongement et coupure ( paradoxalement) avec le cordon ombilical
ça serait à proprement parler la langue radicalement Autre. celle de la rencontre avec l'Autre.


Une perspective qui m'interesse particulièrement dans ce qui a été abordé dans les échanges avec Melman, est le fait de rapporter la langue maternelle à une musicalité et ce qui touche à du signifiant dans sa plus simple expression. Si l'on suit la direction du fort/da ombilical (votre "prolongement/coupure" ? peut-on dire ?) on peut remonter la langue maternelle à une question de musique intra-utérine. Or quoi de plus originelle que la musique dont on suppose que les débuts datent de la naissance de l'espèce humaine.
Merci ça me donne du matériel pour le prochain article. je dois aussi étudier les origines de la musiques (vaste question peu aisée en fait)


ps : bien raisonnable d'éviter le tétragramme car il serait inquiétant de se nommer à la fois homme et femme (cf Sibony)
Revenir en haut Aller en bas
CLZ
Rejeton de l'inconscient
Rejeton de l'inconscient
avatar

Masculin Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Jeu 17 Sep 2009, 8:49 pm

Donc sur un mythe, celui de Moise, parole et liaison éthique ( un développé que je proposais plus haut).

Quand Moise monte sur le mont Sinaï, pour simplifier, dans l'angoisse de l'attente du retour, le groupe se scinde, les uns vont utiliser les anneaux d'or offerts par pharaon et symbole de liberté pour chacun, afin de fondre une idole : un veau d'or, tel que l'évoque Balmary dans son livre " le moine et la psychanalyste", une " nous-veau", un nous non alter.

1/Inaltérable dans sa matière ( or)
2/Rattaché à la langue maternelle ( non sevré)
3/Un-nous confondus et incestueux ( nous dans le un de l'idole et de son image)

Moise revient, dans la colère il brise les tables des 10 paroles ( qui ne sont pas encore des lois, des commandements)

Dans la tradition orale il est précisée que les lettres ne sont pas inscrites mais que quelque chose a traversé la pierre de part en part, elles sont des lettres de lumières dont le contour est pierre.

Il brise la pierre, pourtant ces lettres ordonnées nous reviennent en déclinaison : éthique puis morale ( sous forme de commandements "les 10 commandements" qui deviennent pérenne, alors que ce type de commandements existaient déjà dans différentes civilisations)

Il me semble alors que la proposition éthique est la suivante : chaque génération devra refaire "corps" autour de la lettre proposée, je ne peux m'empêcher de faire un parallèle avec ce que la psychanalyse appelle "un point de capiton".

Pour en revenir au sujet proposé, ce que j'appelle "l'émergence d'une parole éthique" en psychanalyse se situe exactement à ce niveau là, le travail du psychanalyste étant en "flux tendu" ( sans stock théorique) dans cette opération.

Et comment dire ?
N'oublions pas que Moise ne rentre pas en terre de la promesse, il reste juste à sa frontière, il en est le reste de cette histoire...
L'objet a pour être plus formel.
Le psychanalyste aussi en est le reste de cette histoire qui se joue dans cet entre deux.
Si le monothéisme annonce quelque part et paradoxalement la possibilité de la science, il en est aussi le rebut, je crains fort idem que la psychanalyse ne s'inscrire nulle part à ce titre de science, le psychanalyste non plus, peut-être que tout cela a-à-voir, avec une psychanalyse plus proche de la psychopathologie institutionnelle que celle proche d'un simple passeur d'un monde à l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
CLZ
Rejeton de l'inconscient
Rejeton de l'inconscient
avatar

Masculin Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Jeu 17 Sep 2009, 8:54 pm

Citation :
la langue maternelle à une musicalité et ce qui touche à du signifiant dans sa plus simple expression

Peut-être avez vous déjà lu ou entendu Marc Alain Ouakin ( Rabin philosophe) qui dit ne pas être psychanalyste mais "mélomane" ( pourtant il touche sa bille question théorie...) à lire " Eloge de la caresse".
Revenir en haut Aller en bas
surmouate
Jisex and sun
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Localisation : compositeur de musique d'aquagym
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Jeu 17 Sep 2009, 9:42 pm

merci je vais me procurer ce livre de ce mélomane (pas) psychanalyste. c'est un thème qui me passionne particulièrement Smile
Revenir en haut Aller en bas
CLZ
Rejeton de l'inconscient
Rejeton de l'inconscient
avatar

Masculin Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Jeu 17 Sep 2009, 9:52 pm

Alors...Le titre exact : "lire aux éclats, éloge de la caresse".

Citation :
L'interprète fait une expérience de caresse : ses mains s'ouvrent, mais les doigts ne se referment pas en une prise, une emprise. La caresse, métaphore d'une forme d'interprétation, met aussi en place un modèle éthique : l'action éthique a toujours lieu dans un monde encore à faire, un monde non fermé. Elle est faculté de rebondissement à l'infini.
Revenir en haut Aller en bas
olivcris
i'm not an addict
i'm not an addict
avatar

Féminin Nombre de messages : 640
Age : 38
Localisation : M2Pro lien social (ex-violence)
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Jeu 17 Sep 2009, 11:31 pm

c'est du levinas tout crache Wink
Revenir en haut Aller en bas
gwenatsiaq
Inuit
Inuit
avatar

Féminin Nombre de messages : 2460
Age : 43
Localisation : psychologue clinicienne
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 12:42 am

@ jc : le rapprochement de melman que tu évoques entre langue maternelle et musicalité est-il dans le lien que tu as fourni ? (j'ai pas encore regardé -manque de courage) de toute façon, j'aimerais bien en recauser à l'occasion.

@ olivcris : qu'est-ce que tu en penses de cette histoire de langue maternelle ? (et pas forcément en termes lacaniens, hein, t'affole pas ! Wink )

@ CLZ & jc : vous voudriez bien redéployer un peu certains concepts - ça devient un peu abscons pour la non-initiée que je suis, là. notamment : qu'est-ce que vous entendez par le travail en flux tendu du psychanalyste ? ou la langue radicalement Autre ?

_________________
there's probably no god. now stop worrying and enjoy your life.


Dernière édition par gwenatsiaq le Ven 18 Sep 2009, 2:33 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
surmouate
Jisex and sun
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Localisation : compositeur de musique d'aquagym
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 1:01 am

Oui Melman en parle vers la fin de l'échange. sinon je pense le résumer pour les besoins des articles. Par contre il en a pas parlé il y a quelques mois quand il est intervenu au cmpp de juvisy.

par radicalement Autre j'entends ce premier Autre qui est pas soi. En fait il faut comprendre que cet Autre radicalement différencié de soi n'est pas n'importe quel Autre : c'est aussi celui avec qui on fut un/fusionné, celui à qui on s'adresse fondamentalement, celui qui du coup produit notre discours car il est le but de ce qu'on dit, et comme tout ceci passe par notre appareil psychique. L'autre c'est aussi notre inconscient.

pour reprendre une métaphore l'Autre est toujours dérrière un "@"
Revenir en haut Aller en bas
gwenatsiaq
Inuit
Inuit
avatar

Féminin Nombre de messages : 2460
Age : 43
Localisation : psychologue clinicienne
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 1:40 am

CLZ a écrit:
... je n'aurais pas osé le tétragramme.... Rolling Eyes
bah, l'important c'est que ça reste indiscible, non ?

ah, et la tradition dit que si Moïse n'est pas entré en terre promise, mais a seulement pu la contempler des collines, c'est parce qu'il n'était pas circoncis et avait omis de faire circoncir son fils - même si la raison explicitement donnée dans le deutéronome est la mise en doute divine à Kadesh (épisode de l'eau qui jaillit du rocher) :
Exode, 4, 24-26 a écrit:
"pendant ce voyage, il s'arrêta dans une hotellerie ; le Seigneur l'aborda, et voulut le faire mourir. Tsipporah saisit un caillou, retrancha l'excroissance de son fils, et la jeta à ses pieds en disant : "est-ce donc par le sang que tu es uni à moi ?" Le Seigneur le laissa en repos. Elle dit alors : "Oui, tu m'es uni par le sang, grâce à la circoncision."
bref, de ce fait, j'avoue ne pas bien voir le lien entre moïse et l'objet petit a du fait d'avoir été laissé pour compte ?

_________________
there's probably no god. now stop worrying and enjoy your life.
Revenir en haut Aller en bas
gwenatsiaq
Inuit
Inuit
avatar

Féminin Nombre de messages : 2460
Age : 43
Localisation : psychologue clinicienne
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 1:42 am

jcd a écrit:
par radicalement Autre j'entends ce premier Autre qui est pas soi. En fait il faut comprendre que cet Autre radicalement différencié de soi n'est pas n'importe quel Autre : c'est aussi celui avec qui on fut un/fusionné, celui à qui on s'adresse fondamentalement, celui qui du coup produit notre discours car il est le but de ce qu'on dit, et comme tout ceci passe par notre appareil psychique. L'autre c'est aussi notre inconscient.
serait-ce forcer le trait que de penser qu'il y a là une convergence avec ce qu'olivcris avait l'air d'entendre par rapport au maternel primordial (faute de meilleure expression) ?

_________________
there's probably no god. now stop worrying and enjoy your life.
Revenir en haut Aller en bas
surmouate
Jisex and sun
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Localisation : compositeur de musique d'aquagym
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 2:02 am

on est tout à fait dans quelque chose de cet ordre je pense. Mais il y a des cas complexes comme les polonais qui parlent de langue paternelle.

Après l'Autre ce n'est ni l'un ou l'autre c'est souvent des deux et plus. A dire de façon globale c'est abstrait. mais les figures de l'Autre ne sont pas les mêmes selon les adresses. L'Autre varie selon ce qu'on adresse.
Revenir en haut Aller en bas
gwenatsiaq
Inuit
Inuit
avatar

Féminin Nombre de messages : 2460
Age : 43
Localisation : psychologue clinicienne
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 2:40 am

jcd a écrit:
Après l'Autre ce n'est ni l'un ou l'autre c'est souvent des deux et plus. A dire de façon globale c'est abstrait. mais les figures de l'Autre ne sont pas les mêmes selon les adresses. L'Autre varie selon ce qu'on adresse.
ok, dans mes termes l'Autre est une fonction, comme tel endossable par tout un tas d'autres. mais il semblait que tu y spécifiais un Autre primordial, identifié au maternel du fait de la fusion primitive, et ça m'étonnait.
(et puis je trouvais intéressant de soulever des points de convergences éventuels dans des approches théoriques très différentes)

_________________
there's probably no god. now stop worrying and enjoy your life.
Revenir en haut Aller en bas
surmouate
Jisex and sun
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Localisation : compositeur de musique d'aquagym
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 2:43 am

disons que si tu définit pour le coup Lacn Wink L'Autre comme ce vers quoi tu t'adresse veritablement. Il y a toujours cette question de "très bien mais à qui on s'est adressé en premier" Vu le développement de l'humain, c'est très souvent la mère ou le maternelle ou la fonction maternelle
Revenir en haut Aller en bas
gwenatsiaq
Inuit
Inuit
avatar

Féminin Nombre de messages : 2460
Age : 43
Localisation : psychologue clinicienne
Date d'inscription : 07/01/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 2:58 am

ouais, non, ça ok : classique. lol. c'est plus par rapport à cette histoire de fusion, et de cordon ombilical vs langue que j'avais plus de mal à me représenter si c'était plus qu'un raboutage "développemental" en quelque sorte ? parce que, pour avoir déjà parlé et à oliv' et à toi, je ne suis pas sûre que vous soyez vraiment sur des positions similaires - d'où ma question.
ouais, j'insiste, je sais. mais en gros, qu'est-ce qu'il apporte de plus, ton Autre primordial ? parce qu'après tout, on pourrait aussi bien considérer que ce maternel/primordial n'est appelé qu'en tant qu'un sujet en a anticipé les effets pour s'en saisir de façon rétrogrédiente ? (et pardon à tous les non-lacano-familiarisés Razz )

_________________
there's probably no god. now stop worrying and enjoy your life.
Revenir en haut Aller en bas
CLZ
Rejeton de l'inconscient
Rejeton de l'inconscient
avatar

Masculin Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 9:08 am

Citation :
bref, de ce fait, j'avoue ne pas bien voir le lien entre moïse et l'objet petit a du fait d'avoir été laissé pour compte ?

Je ne fais pas une exégèse du texte au sens religieux, je m'intéresse aux éléments qui éventuellement amorcent le mythe puis le religieux, "l'en de ça" de ce glissement, à mon sens cela représente la construction d'un effet de transmission.

Moise entend en Egypte "le plainte" du peuple hébreux, dans le même temps il entend une autre voix, celle de l'indicible justement ( buisson ardent), le périple de la sortie d'esclavage commence, une suite d'actes de symbolisation s'en suit ( dont la traversée de la mer rouge) jusqu'au passage du mont Sinaï.
Je fais donc explicitement un parallèle entre ce parcours et celui d'une analyse depuis la plainte émise jusqu'à l'arrivée en "terre de la promesse" ( et non la terre promise).

Ce qu'il rencontre sur le mont Sinaï, la religion l'appelle Dieu, le mythe nous indique : "je suis qui je suis" ou "je suis qui je serai" ( deux traductions qui ne s'annulent pas, voir la notion d'amphibologie dont se sert Ouaknin) en tout cas il s'en trouve littéralement trans-figuré.

Pour ma part je pense que Moise "a traversé le fantasme initial" il se trouve à un endroit qui est le bord du réel ( le tétragramme ou l'indicible, la théorie du "tsim tsoum" dans le judaisme soutient que cet indicible est la rétractation qui produit un vide, un trou).
A la limite et à ce stade peu importe pour quelle raison explicite le religieux laisse Moise en plan à la frontière, enfin que ce soit lui qui soit en reste.
Sur le périple entier entre le peuple, le nous indistinct, et celui qui interfère vers le réel, l'un-Moise, puis le nous qui se scinde pour un nous-veau-or ( le un idolatre) et une autre partie qui devra "ramasser" les paroles des tables de façon singulière ( refaire corps autour des lettres), pour enfin rentrer en terre de la promesse, à mon sens c'est ici qu'il faut un reste à cette opération, opération de division des sujets ou du sujet, il est désigné ( ce reste de division) par Moise.

Pourquoi ? Toujours à mon sens pour que quelque chose puisse se dire, tout ne doit pas être dit, il y a toujours un reste, ce n'est pas tant l'histoire qui peut ainsi continuer, mais plutôt la possibilité de l'interprétation, de la transmission, si j'ai insisté sur l'expression "terre de la promesse" c'est que cette promesse est relative au désir qui a présent peut se déployer ( la terre promise serait la terre du désir accompli).

Quant à la circoncision, pratique de biens des peuples animistes ou polythéistes à cette époque, on peut penser que dans la spirale de ce mythe elle prenne à présent un autre sens ( tout comme ces commandements déjà explicités ailleurs et qui s'appuient à présent sur ce socle éthique : une parole qui émerge d'une rencontre avec le bord du réel).

Quant à Freud, certains avancent ( je peux vous retrouver les refs) qu'il a en quelque sorte traqué l'objet a dans "un plus de science", là où Lacan est allé le débusquer ailleurs.
Relativement à la psychanalyse aujourd'hui, je crois que la question reste pleinement ouverte : qu'est-ce que la psychanalyse ?
Certaines associations depuis Lacan s'arcboutent vers une sorte de "scientisme forcené" ( traquant la preuve dans la clinique : à gauche le réel, à droite l'objet a, plus haut le symbolique ect..), d'autres la médicalisent à outrance ( de la psychanapathologie), il est conçu que l'opération analytique produise du reste ( personne/l'analyste), il est pour le moment très peu envisagé que la psychanalyse elle-même soit en reste ( de la science).

De par mes lectures et à ce jour, seul Daniel Sibony s'avance sur ce terrain et évoque un rejet de la psychanalyse comme un obligé que doivent endosser les psychanalystes ( et sans doute les institutions)...

Le flux tendu que j'évoque, c'est celui des stocks sur une notion d'économie ( une entreprise à ce jour essayant de travailler avec le moins de stock possible afin d'avoir le moins possible d'investissement mobilisé sur ce passif), ici j'évoquais donc le "stock théorique" de l'analyste : son stock scientifique ( donner de la véracité), son stock médical ( soigner) qui me semble devenu très encombrant...

M'excusant d'avoir été long et sans doute pas très orthodoxe...
Revenir en haut Aller en bas
surmouate
Jisex and sun
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Localisation : compositeur de musique d'aquagym
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 9:46 am

@gwen : Autre primordial (primordial est une précision pas une notion) à l'intérêt de rester prudent quant à une rencontre avec une langue qui aura ce rapport particulier. après ce que je fais ce sont des explorations ou suivre des pistes. t'attends pas à quelque chose de très précis déjà. mais la piste qui pour l'instant me semble la plus interressante est la piste musicale.
Revenir en haut Aller en bas
CLZ
Rejeton de l'inconscient
Rejeton de l'inconscient
avatar

Masculin Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 3:16 pm

Vous pouvez peut-être trouver un peu de matière dans cette conférence : http://www.akadem.org/sommaire/themes/philosophie/4/1/module_622.php


Dernière édition par CLZ le Sam 19 Sep 2009, 8:05 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
surmouate
Jisex and sun
avatar

Masculin Nombre de messages : 732
Localisation : compositeur de musique d'aquagym
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Ven 18 Sep 2009, 6:14 pm

merci je visionnerais ça à tête reposée. en tout cas vous êtes bien inspiré car j'ai travaillé sur l'humour et le trait d'esprit pour mon mémoire de dernière année
Revenir en haut Aller en bas
CLZ
Rejeton de l'inconscient
Rejeton de l'inconscient
avatar

Masculin Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   Dim 20 Sep 2009, 9:44 am

Citation :
mais la piste qui pour l'instant me semble la plus interressante est la piste musicale.

Avec l'aimable autorisation du poète anonyme :

Citation :
La nuit, je lance des pas sur le vide, en funambule heureux. Le jour je trouve des traces sur le plein des déliés furtifs.
Traces d’ennuis, vide clos, le sable caressant et crissant entre mes doigts, un envers centrifuge pour un dévers négatif, la silice se dépose en dessins aborigènes lançant des sonorités sourdes et gutturales.
Le vent s’empare du son, l’imagine en vagues sinueuses vers un ailleurs meilleur et porte la trace à son comble, là, en ce lieu, où aucune imagination fertile ne peut produire un mot, un seul.
Pour un secret partagé, se créé une nouvelle sonorité, fine et indolore, sensible et sans cible, qu’entendent les anges à l’affut, ils bougent des ailes amples ralenties, dans un silence de nacre, laissant l’air se déplacer au fil de leurs plumes immaculées.
La nuit revient le silence, la sustente des rêves aux pas heureux, des prairies en herbes hautes s’ouvrent et tu glisses à nouveau en leurs cimes caressantes, ton visage souriant, ta solitude en emblématique étoile, sur ton front de marbre blanc, un baiser du nulle part s’y dépose marquant de marbrures ce carrare de Toscane.
Je te vois t’en aller à nouveau, enlacé et brisé par le soleil de l’enfance qu’étreint ton corps à la disparition furtive, pour te retrouver plus loin, dans un étrange cortège de lumière où le sépia séduit l’ombre des retours et du souvenir, ton visage flotte dans le craquement de l’été, mes yeux se plissent en fentes esquimaux : j’ai froid, tu n’es plus là, seul le vent chaud du désert me dit et m’enlace de ton absence , les anges pour le sussurer, mes mots pour le suggérer.
Laisse le vent, celui qui effleure ta joue et balafre en cisaillant ces moments que tu attribues à la caresse, passer sur le silence de tes lèvres, deux doigts en suspensions.
Laisse l'orée du courant d'air en saisir quelque chose, le transporter ailleurs.
Laisse l'air aspirer ce qui essaime un peu plus loin...
Laisse, abandonne..Marche en suant les vocalises qui glacent.



http://www.deezer.com/track/231549
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ethique et psychanalyse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ethique et psychanalyse
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» De l'ethique sur le chat du forum llg
» art et ethique
» Ethique de vie: Les clés d'une vie plus saine
» ETHIQUE ANIMALE
» metier et ethique, pas facile....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .: APRES LA FAC :. :: La psychanalyse-
Sauter vers: